Logo

Blogue

Changements importants concernant l’introduction des arachides aux bébés

Mis à jour le 14 mars 2017 :

Webinaire au sujet des nouvelles directives sur l’introduction des arachides aux bébés

early-introLe 9 mars dernier, en collaboration avec la Société canadienne d’allergie et d’immunologie clinique (SCAIC), nous avons animé un webinaire au sujet des nouvelles directives sur l’introduction des arachides aux bébés.

Le webinaire, axé sur les nouvelles directives et ce qu’elles signifient pour les parents de bébés, a été archivé pour visionnement ultérieur (en anglais seulement).

Les questions plus pertinentes, avec réponses rédigées par des allergologues canadiens, à ce sujet feront objet d’une « Foire aux questions » qui sera publiée en français sur notre site Web sous peu.


Blogue originale :

La communauté touchée par les allergies alimentaires a reçu d’excellentes nouvelles lors de la récente publication de recommandations concernant l’introduction des arachides aux bébés. En effet, les Addendum Guidelines for the Prevention of Peanut Allergy in the United States, un rapport du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID), représentent une avancée très positive en ce qui a trait à la prévention du développement de l’allergie aux arachides.

Ces nouvelles directives prennent à contre-pied ce qui avait été recommandé aux parents et aux autres intervenants jusqu’à tout récemment en ce qui concerne l’introduction des arachides dans l’alimentation des enfants. Il est essentiel que les fournisseurs de soins de santé, notamment les allergologues, les pédiatres et les omnipraticiens, offrent des renseignements cohérents fondés sur les recommandations qui permettent aux parents de prendre des décisions éclairées.

Voici quelques faits saillants :

  • Les recommandations s’appuient sur la LEAP Study. Cette étude sans précédent a démontré que l’introduction précoce des arachides aux bébés (âgés de 4 à 11 mois) jugés comme présentant un risque élevé d’allergie aux arachides (bébés qui ont une allergie aux œufs et/ou qui souffrent d’eczéma grave) contribuait à prévenir l’apparition d’une telle allergie.
  • Les directives fournissent des conseils précis quant au moment et à la façon d’introduire des aliments contenant des arachides aux bébés. Elles recommandent également d’introduire des aliments solides d’abord et d’éviter les aliments avec lesquels les bébés pourraient s’étouffer (p. ex. les arachides entières). Finalement, elles comprennent des recommandations spécifiques aux bébés considérés comme présentant un risque élevé. Le rapport émet trois recommandations par rapport au moment d’introduire des aliments contenant des arachides :
    • 1re recommandation : Des aliments qui contiennent des arachides devraient être introduits à partir de l’âge de 4 à 6 mois chez les bébés qui présentent un risque élevé (eczéma grave et/ou allergie aux œufs). On recommande fortement aux parents de consulter un spécialiste et de réaliser des tests pour déterminer si des arachides devraient être introduites et si tel est le cas, de quelle façon. On leur conseille également de consulter leur médecin.
    • 2e recommandation : Des aliments qui contiennent des arachides devraient être introduits vers l’âge de 6 mois chez les bébés qui sont atteints d’eczéma léger à modéré.
    • 3e recommandation : Quand l’âge le permet, des aliments qui contiennent des arachides peuvent être intégrés librement à l’alimentation avec d’autres aliments solides, en fonction des préférences familiales et des pratiques culturelles.
  • Vous pouvez télécharger les directives et un résumé des recommandations à remettre aux parents, aux personnes qui prennent soin d’enfants et aux cliniciens à partir du site Web du NIAID.

Tout comme l’allergologue canadien Edmond Chan, membre du comité d’experts du NIAID, nous avons discuté des éléments ci-dessus dans les entrevues que nous avons accordées aux médias les 5 et 6 janvier derniers. Pour en savoir plus, consultez le reportage de Radio Canada , qui fournit plus de détails à ce sujet. Par ailleurs, vous pouvez lire l’article du magazine Allergic Living (en anglais seulement), qui brosse un tableau pertinent des recommandations.

Comme toujours, nous conseillons aux parents de discuter avec leur médecin s’ils ont la moindre inquiétude.