Logo

À propos des allergies

Syndrome d’entérocolite induit par les protéines alimentaires

Syndrome d’entérocolite induit par les protéines alimentaires (SEIPA)

Le syndrome d’entérocolite induit par les protéines alimentaires (SEIPA) est une inflammation qui touche l’intestin grêle et le gros intestin (le côlon). Contrairement aux allergies alimentaires, il s’agit d’une réaction du système immunitaire dans laquelle n’interviennent pas les IgE.

Les symptômes comprennent des vomissements importants et de la diarrhée et ils surviennent généralement de deux à trois heures après la consommation d’un aliment. Les symptômes du SEIPA peuvent être très graves et ils peuvent comprendre une coloration grise ou bleutée de la peau, une déshydratation et même un état de choc. Des soins médicaux immédiats sont requis; le 9-1-1 devrait être composé si un enfant présente ces symptômes ou d’autres symptômes graves. Dans les cas où la personne qui fait une crise se trouve en état de choc, de l’épinéphrine est parfois utilisée.

D’autres traitements d’urgence du SEIPA regroupent des traitements stéroïdiens et une réhydratation par voie intraveineuse. Les enfants peuvent également présenter des problèmes de croissance dus à un SEIPA non traité, qui doit être pris en charge et suivi par des professionnels de la santé.

Il peut être difficile de diagnostiquer le SEIPA, car les vomissements et la diarrhée qu’il entraîne sont semblables aux symptômes d’une grippe intestinale. En fait, il n’est pas rare que les familles se rendent plusieurs fois à l’urgence et chez leur médecin généraliste avant d’être dirigées vers un spécialiste et de recevoir un diagnostic (qui est généralement établi par un allergologue ou un gastroentérologue). Une meilleure connaissance du SEIPA chez les fournisseurs de soins donne désormais lieu à des diagnostics plus rapides dans de nombreuses régions du Canada. Puisque les tests cutanés et les autres méthodes traditionnelles ne permettent pas de déceler le SEIPA, un test de provocation par des aliments est parfois réalisé dans le bureau du médecin pour confirmer sa présence.

N’importe quel aliment peut causer une réaction associée au SEIPA, mais les déclencheurs les plus courants sont les produits laitiers et le soya. Le traitement du syndrome consiste à déterminer quel aliment provoque des réactions et à l’éviter. Dans certains cas, une sonde d’alimentation est requise. Chez la plupart des enfants, le SEIPA disparaît avant l’âge scolaire, et des visites régulières chez le médecin traitant font partie du plan de traitement. Une diététiste peut contribuer à garantir que les besoins nutritionnels de la personne concernée sont satisfaits.

Vivre avec le SEIPA peut être difficile et parfois même effrayant, particulièrement au moment de recevoir son diagnostic. Il existe des réseaux de soutien pour les parents dont les enfants sont atteints du SEIPA. Discutez avec votre professionnel de la santé pour trouver des associations dans votre région et consultez les ressources qui se trouvent sur le côté gauche de la présente page.