Composer avec les situations d’urgence

Apprenez les mesures à suivre au moment d’une réaction allergique grave.

Avant une situation d’urgence : Préparation

1. Disposez d’un plan écrit d’urgence pour l’anaphylaxie comportant une photo de votre enfant.

Affichez ce plan dans un endroit visible et ayez une copie en main en tout temps. Par ailleurs, toute personne prenant soin de votre enfant devrait en avoir une copie. Les adultes vivant avec des allergies devraient partager une copie avec leurs collégues de travail. Il sera utile de consulter ce plan en cas d’urgence.

Demandez à votre médecin de vous aider à l’élaborer et de vous expliquer les étapes à suivre durant une situation d’urgence. Finalement, vous devriez être en mesure de reconnaître les symptômes de l’anaphylaxie et de traiter votre enfant en ayant recours à un auto-injecteur.

2. Apprenez à utiliser votre auto-injecteur.

Discutez avec votre médecin pour savoir quand et comment vous en servir. Chaque marque d’auto-injecteur possède son propre site Web comprenant des instructions et des vidéos pour vous montrer à utiliser le dispositif. Exercez-vous à l’aide d’un dispositif de formation, qui ressemble à un véritable auto-injecteur, mais qui ne contient pas d’aiguille ni de médicament.

Ainsi, vous serez prêt à faire face à une situation d’urgence en plus de vous sentir plus confiant relativement à l’utilisation de l’auto-injecteur.

3. Ayez toujours votre auto-injecteur à portée de main.

Si vous oubliez de l’apporter, retournez le chercher à la maison. Il est préférable d’avoir deux doses d’épinéphrine à disposition, car certaines personnes peuvent nécessiter une seconde dose durant une réaction. Parlez-en à votre médecin. 

4. Utilisez des bijoux d’identification médicale comme MedicAlert

Si vous êtes seul ou inconscient, ou votre enfant l’est, les bijoux d’identification offrent aux autres de l’information crédible sur ses allergies. Découvrez l’offre spécial ci-dessous. 

Ressources
  • Offre spéciale de MedicAlert pour les membres de la communauté d’Allergies Alimentaires Canada
  • Pour les personnes de moins de 18 ans, mentionnez le code de l’offre FACYOUTH pour recevoir une pièce d’identité GRATUITE d’une valeur de 39 $ ou obtenez 39 $ de réduction sur toute pièce d’identité médicale, en plus de profiter de la livraison gratuite et d’une réduction de 20 % sur votre forfait.
  • Pour toute personne de plus de 18 ans, mentionnez le code de l’offre FACADULT pour recevoir 50 $ de réduction sur votre commande et profitez de la livraison GRATUITE.
  • Pour obtenir cette offre, appelez MedicAlert directement au 1-855-581-3791.

En cas d’urgence

Si vous croyez que vous souffrez, ou votre enfant souffre, d’une réaction anaphylactique, suivez les étapes du plan d’urgence. Discutez avec votre médecin pour savoir quand et comment utiliser votre auto-injecteur.

1. Administrez de l’épinéphrine dès les premiers signes d’une réaction allergique.

Différentes positions du corps peuvent être envisagées :

Au moment d’administrer de l’épinéphrine, asseyez ou couchez la personne.

Après l’injection de l’épinéphrine, placez-la sur le dos (si elle n’était pas déjà couchée) et ses jambes devraient être relevées. Si la personne éprouve de la difficulté respiratoire, elle pourrait préférer être assise.

Si elle est nauséeuse ou qu’elle vomit, elle devrait être couchée sur le côté.

Important : ne pas laisser la personne s’asseoir ou se lever soudainement pendant une réaction anaphylactique, même après avoir reçu de l’épinéphrine parce que des changements subits de position peuvent entraîner de graves complications, ce qui pourrait même mener à la mort.

2. Communiquez avec les services d’urgence.

Composez le 9-1-1 (ou le numéro d’urgence de votre région) et restez avec votre enfant en attendant l’ambulance. Si vous souffrez d’une réaction, demandez qu’une autre personne reste avec vous. Sollicitez l’aide d’une autre personne pour montrer aux ambulanciers où se trouve votre enfant. Ne vous levez pas et ne marchez pas jusqu’à l’ambulance.

3. Une deuxième dose d’épinéphrine peut être administrée aussi rapidement que 5 minutes après l’injection de la première dose si les symptômes ne s’améliorent pas.

N’oubliez pas que les effets de l’épinéphrine peuvent s’estomper et qu’il se peut que votre enfant ait besoin d’une plus grande dose de même que d’autres traitements. Il est essentiel que votre enfant soit conduit à l’urgence, où il pourra être examiné par un médecin. On appelle une deuxième vague d’anaphylaxie une « réaction biphasique ». Ce phénomène survient une fois les premiers symptômes disparus, généralement plusieurs heures après la première réaction.

4. Rendez-vous immédiatement à l’hôpital

  • Les ambulanciers devraient transporter votre enfant jusqu’à l’ambulance en civière.​
  • Conseil aux parents : Demeurez calme. Votre enfant se sentira moins anxieux s’il voit que vous maîtrisez la situation.
  • Demandez au médecin qu’il vous prescrive des auto-injecteurs avant votre départ de l’hôpital.
  • Procurez-vous ces auto-injecteurs dès que possible.
Rappel
  • L’épinéphrine est le traitement de première ligne de l’anaphylaxie. 
  • Il s’agit du médicament de choix pour traiter une réaction allergique grave.
  • L’épinéphrine agit rapidement et contribue au traitement de symptômes pouvant être mortels en ouvrant les voies respiratoires et en augmentant la pression artérielle.
  • Les décès dus à des réactions allergiques provoquées par des aliments sont rares, mais les risques sont bien réels et doivent être pris au sérieux.
  • Dans la majorité des cas, les décès dus à des réactions allergiques alimentaires sont causés par un retard dans l’administration de l’épinéphrine.
  • L’épinéphrine est plus efficace lorsqu’elle est administrée rapidement. Il peut être dangereux d’attendre avant de l’administrer.
Ressources
  • Visitez notre page d’information d’urgence pour lires les six principales recommandations pour prendre en charge l’anaphylaxie émises par les allergologues canadiens.
  • Information d’urgence

Après une situation d’urgence : tirez des leçons d’une réaction

Lorsque vous souffrez d’une réaction, vous pourriez ressentir de l’anxiété.

  • S’il est possible de le faire, parlez avec les personnes qui étaient présentes lors de l’événement et faites-leur savoir que vous êtes reconnaissant de l’aide qu’elles vous ont apportée. Discutez de ce qui s’est bien passé et de ce qui pourrait être amélioré. Prendre des mesures afin d’améliorer les procédures à suivre en cas d’urgence contribuera à mieux vous protéger.
  • Prenez rendez-vous avec votre allergologue pour discuter de la réaction allergique et passer en revue le plan d’urgence.
  • Envisagez de parler avec un professionnel en santé mentale si vous vous sentez très anxieux relativement à la réaction.​

À l’intention des parents

Une réaction peut être une importante source de stress pour vous et pour votre enfant. Essayez de tirer des leçons de votre expérience.

  • S’il est possible de le faire, parlez avec les personnes qui étaient présentes lors de l’événement et faites-leur savoir que vous êtes reconnaissant de l’aide qu’elles ont apportée à votre enfant. Discutez de ce qui s’est bien passé et de ce qui pourrait être amélioré. Prendre des mesures afin d’améliorer les procédures à suivre en cas d’urgence contribuera à mieux protéger votre enfant.
  • Parfois, durant une situation d’urgence, les gens deviennent agités et élèvent la voix ou pleurent. Expliquez à votre enfant qu’il n’a rien fait de mal, et que personne n’était fâché contre lui.
  • Tentez de répondre aux questions de votre enfant dans un langage qu’il peut comprendre. Il n’est pas nécessaire que vous ayez les réponses à toutes ses questions. Il est correct de dire à votre enfant que vous avez besoin de réfléchir à sa question. Vous pouvez également poser la question à votre médecin, puis vous servir de la réponse obtenue pour répondre à votre enfant. N’oubliez pas : si votre enfant ressent qu’un sujet vous met mal à l’aise, il gardera ses questions pour lui et inventera ses propres réponses, qui peuvent susciter des craintes inutiles.
  • Prenez rendez-vous avec l’allergologue de votre enfant pour discuter de la réaction allergique et passer en revue le plan d’urgence.
  • Envisagez de parler avec un professionnel en santé mentale si vous vous sentez très anxieux relativement à la réaction.​

Enseigner aux enfants
  • Éduquez votre enfant à propos des symptômes potentiels d’une réaction allergique.
  • Apprenez à votre enfant à parler immédiatement à un adulte s’il croit avoir accidentellement mangé un aliment non sécuritaire ou s’il présente des symptômes de réaction allergique.
  • Faites savoir à votre enfant que vous gardez ses médicaments d’urgence à portée de main. S’il souffre d’une réaction allergique, y recourir l’aidera à mieux se sentir rapidement. Il n’est jamais trop tôt pour aider votre enfant à gagner en confiance quant à l’utilisation d’un auto-injecteur.
  • Parlez à votre enfant des mesures à prendre en cas d’urgence pour éviter qu’il ne soit surpris s’il doit se rendre à l’hôpital.
  • Aidez votre enfant à se sentir plus confiant en l’invitant à s’exercer à l’aide d’un dispositif de formation. Même les enfants d’âge préscolaire apprennent en jouant au médecin, tout comme ils peuvent le faire en s’amusant avec un stéthoscope avant un rendez-vous médical. Il peut s’agir d’une excellente façon de vous assurer qu’ils comprennent comment l’auto-injecteur fonctionne et comment il pourra les aider en cas d’urgence.
  • Il se peut que votre enfant croie que l’aiguille contenue dans l’auto-injecteur est aussi longue que le dispositif lui-même. S’il est inquiet, vous pouvez lui dire que l’aiguille est beaucoup plus courte que son contenant. En effet, la longueur typique de l’aiguille d’un auto-injecteur est de moins de 1 po ou 2,5 cm.